Formulaire de recherche

Mais qui es-tu, Thyrofix ?

Ce générique grec sera mis à disposition des pharmacies début décembre. Les détails sur cette spécialité surprise.

© FOTOLIA/JUEFRAPHOTO

On ne s'y attendait pas nécessairement mais, dans son effort de diversification de l'offre en lévothyroxine sur le marché français, une nouvelle alternative a été annoncée par le ministère de la Santé le 17 novembre dernier : le Thyrofix. Ce générique du Levothyrox fabriqué par le laboratoire Uni-Pharma et exploité en France par le dépositaire pharmaceutique Eurodep Pharma ne sera disponible qu'en quatre dosages : 25, 50, 75 et 100 µg. Côté excipients, puisque la question a son importance, la spécialité est composée de magnésium stéarate, de croscarmellose de cellulose en poudre et de cellulose microcristalline. Pas de trace de mannitol ni d'acide citrique donc, comme dans la nouvelle formule du Levothyrox, et encore moins de lactose, comme dans l'ancienne formule du Levothyrox ; le produit est dépourvu de tout excipient à effet notoire.

Bientôt une autre galénique

Le laboratoire grec a obtenu son autorisation de mise sur le marché le 20 septembre dernier. Le Thyrofix, qui sera disponible de façon pérenne en France au contraire de l'Euthyrox, sera inscrit au Répertoire des génériques en tant que générique du Levothryrox, avec les précautions propres à cette molécule en cas de substitution, notamment chez les patients à risque (cancers thyroïdiens, troubles cardio-vasculaires, femmes enceintes, enfants, sujets âgés…). La sortie de ce générique porte à cinq le nombre de spécialités à base de lévothyroxine actuellement disponibles sur le marché français, qui propose déjà Levothyrox (Merck), L-Thyroxine Henning (Sanofi), L-Thyroxine gouttes (Serb), Euthyrox (Merck). Par ailleurs, des négociations sont en cours pour la commercialisation de « nouvelles spécialités, notamment sous une forme galénique différente ». En ce qui concerne les génériques de Biogaran, annoncés pour la fin de l'année, c'est en revanche plus compliqué : le laboratoire indique avoir « évoqué la possibilité de revenir sur le marché, si l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) nous le demandait, avec les formules que nous commercialisions jusqu'à l'arrêt en 2016. À cette heure, aucune remise sur le marché du générique Levothyroxine Biogaran (ancienne formule) n’est envisagée ». À suivre. 

Par Laurent Simon

24 Novembre 2017

© Le Pharmacien de France - 2017 - Tous droits réservés