Formulaire de recherche

L'UDGPO persiste et fait signer

La réunion annoncée avec les éditeurs de logiciels n'a pas eu lieu. Mais l'association a plus d'un tour dans son sac.

Ça sentait le roussi dès le départ. Alors que l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO) annonçait par voie de presse son intention de « convoquer » Winpharma, Pharmagest et SmartRX « afin qu'ils répondent à [ses] questions sur l'extraction et l'utilisation des données des pharmaciens » au cours d'une réunion le 3 mars, et que son président Laurent Filoche nous affirmait le 21 février dernier avoir obtenu leurs « accords de principe », les éditeurs de logiciels de gestion officinale (LGO) assuraient les jours suivants n'avoir toujours pas été conviés. Et, de fait, le 3 mars, aucune réunion n'a eu lieu. Qu'à cela ne tienne, l'UDGPO propose sur son site internet, depuis le 6 mars, de l'« aider à se rapprocher de [vos] éditeurs de LGO » en signant un formulaire qui la « mandate afin [de] faire toute la transparence sur les conditions d'exploitation des données informatiques de [vos] officine[s] ». Procuration qui demande au signataire de s'assurer au préalable qu'« aucune clause du contrat qui lie [l']officine à [son] prestataire ne fait obstacle à cette démarche ». Chacun choisira bien sûr d'y répondre ou non mais est-ce bien le rôle de l'UDGPO ? 

Par Anne-Laure Mercier

10 Mars 2017

© Le Pharmacien de France - 2022 - Tous droits réservés