Formulaire de recherche

La LMDE cherche à sauver la mise

L’administratrice provisoire de La Mutuelle des étudiants (LMDE), Anne-Marie Cozien, a demandé début février un placement sous procédure de sauvegarde pour raisons financières.

La décision de placer la LMDE sous sauvegarde ne manque pas d’inquiéter, notamment les pharmaciens à proximité des facultés : dans ces conditions, faut-il continuer à pratiquer le tiers payant ? Alertée, la FSPF a saisi Nicolas Revel, le directeur général de l’Assurance maladie, de la question. Sur le régime obligatoire, ce dernier a assuré qu’il n’y avait aucun risque puisque la LMDE avait délégation de la Caisse nationale d’assurance maladie. De son côté, la direction de la LMDE affirme que « la sauvegarde n’est pas une cessation de paiement et permet au contraire de continuer à assurer les remboursements », même si elle suspend notamment les poursuites individuelles. Dans un courrier adressé aux professionnels de santé avec lesquels elle a des accords de tiers payant, dont les pharmaciens, la LMDE assure que « la totalité des remboursements des frais de santé, en cours ou à venir, est garantie ». Si les retards de remboursements à répétition ne sont, eux, pas pour autant réglés, ils ne devraient donc pas aller en s’empirant. On se contente de ce qu’on a !

Par Claire Frangi

20 Février 2015

© Le Pharmacien de France - 2020 - Tous droits réservés