Formulaire de recherche

Les libéraux veulent alléger leurs charges

L'UNAPL interpelle les candidats sur la situation des très petites entreprises.

La campagne présidentielle va officiellement débuter, c'est le moment ou jamais de se positionner. L'Union nationale des professions libérales (UNAPL), par la voix de son président Michel Chassang, a présenté le 16 février ses 20 propositions pour l'avenir des libéraux. Elles comprennent notamment des mesures qui intéressent directement les officines et leurs titulaires, dont le « remplace[ment du] CICE [crédit d'impôt compétitivité emploi, NDLR] par une baisse pérenne des charges sur les salaires ». Toujours au rayon allègement, l'UNAPL propose une imposition « minorée des bénéfices réinvestis dans l'entreprise ». Par ailleurs, elle réclame tout simplement l'annulation du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, prévu pour le 1er janvier 2018, et son remplacement par « un prélèvement mensuel de l'impôt sur le revenu par le Trésor public ». Au sujet de l'alternance, l'organisation professionnelle suggère de supprimer la limite d'âge pour les contrats de professionnalisation et de leur adjoindre un accompagnement financier. Reste à faire entendre ces desiderata aux principaux intéressés.

Par Laurent Simon

17 Février 2017

© Le Pharmacien de France - 2017 - Tous droits réservés

trigger pub