Formulaire de recherche

L'Euthyrox cessera d'être distribué en septembre 2020

D'ici à huit mois, l'ancienne formule du Levothyrox ne sera plus disponible en France.

© adobestock_hlxandr

Cette fois, ça sent la fin pour l'Euthyrox. Et pourtant, l'ancienne formule du Levothyrox aura joué les prolongations dans l'Hexagone. Depuis octobre  2017 en effet, les autorités sanitaires demandaient au laboratoire Merck de maintenir à disposition en France cette spécialité via l'importation de boîtes provenant d'abord d'Allemagne puis de Russie. Et ce, après que l'entrée en scène de la nouvelle formule du Levothyrox dans notre pays en mars 2017 a engendré une pluie de déclarations d'effets indésirables.  
Problème : l'an­cienne for­mule, en­core dé­li­vrée sous le nom d'Eu­thy­rox en France ac­tuel­le­ment, ne sera plus pro­duite par Merck sur son site de Darm­stadt d'ici à la fin 2020. Et les huit pays qui l'uti­lisent en­core sont en train de pas­ser à la nou­velle formule.

« Nombreuses alternatives thérapeutiques »

La Direction générale de la santé (DGS) a ainsi annoncé le 8 janvier que « le laboratoire producteur d'Euthyrox a informé les autorités sanitaires de la fin de la distribution de ce produit en France en septembre 2020 ». Elle rappelle que l'« Euthyrox est disponible actuellement en France à titre temporaire, sa formulation n'étant pas conforme aux décisions des autorités sanitaires compétentes nationales et européennes » et que « plus de 110 000 patients sont traités par Euthyrox soit 3,7 % des 3 millions de patients traités par lévothyroxine »
« Dans ces conditions, les autorités sanitaires encouragent ces patients à consulter leur médecin pour analyser la situation, changer de traitement dans de bonnes conditions et éviter des situations potentielles de tensions d'approvisionnement », insiste la DGS. Et d'ajouter : « Les autorités sanitaires élaborent des documents de recommandations destinés aux professionnels de santé (médecins et pharmaciens) et aux patients pour les accompagner dans tout changement de spécialité. » Ces documents seront publiés en février 2020, annonce la direction ministérielle, qui recommande par ailleurs aux médecins de ne plus initier de traitement par Euthyrox car « de nombreuses alternatives thérapeutiques à base de lévothyroxine sont disponibles en France ».

Par Hélène Bry

10 Janvier 2020

© Le Pharmacien de France - 2020 - Tous droits réservés