Formulaire de recherche

Les pastilles Strefen passent sur liste II

Ces spécialités et leur générique ne peuvent désormais plus être délivrés que sur ordonnance.

© FOTOLIA/ART3D

Un arrêté paru le 22 mai au Journal officiel supprime l'exonération à la réglementation des substances vénéneuses dont bénéficiaient les pastilles à sucer contenant du flurbiprofène. Les spécialités concernées (Strefen 8,75 mg pastille à sucer, Strefen 8,75 mg pastille à sucer orange sans sucre et Flurbiprofène Sandoz Conseil 8,75 mg pastille à sucer orange sans sucre) appartiennent désormais à la liste II : elles ne peuvent donc plus figurer dans l'espace en libre accès des officines ni être délivrées sans ordonnance.

Pharmacovigilance

Cette décision fait vraisemblablement suite à la publication, en avril dernier, d'un Point d'information de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) intitulé « Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et complications infectieuses graves ». Selon ce document, les conclusions de l'enquête nationale suggéraient en effet « le rôle aggravant de ces AINS en cas d’infection » et citaient, parmi les circonstances ayant donné lieu à des cas d'infections graves relevés par la pharmacovigilance, l'utilisation d'anti-inflammatoires dans des dysphagies, soit l'indication de Strefen et de son générique.

Par Alexandra Chopard

24 Mai 2019

© Le Pharmacien de France - 2019 - Tous droits réservés