Formulaire de recherche

Le Trod angine en cinq questions

La possibilité pour les pharmaciens de pratiquer des Trod angine n’est pas nouvelle. Mais la surcharge de travail liée à la crise Covid les a contraints à délaisser quelque peu cette mission de santé publique. Le retour du froid et des pathologies qui l’accompagnent, sur fond de pénurie de certains antibiotiques, est l’occasion de s’y replonger.

© adobestock_logo3in1

1. Quels sont les prérequis ?

Avant de se lancer dans le dépistage des angines bactériennes, il faut avoir suivi une formation spécifique. Comme pour la vaccination, il est aussi nécessaire de disposer de locaux adaptés comprenant un espace de confidentialité, accessible depuis la zone client et sans accès possible aux médicaments. Et bien sûr, de posséder le matériel indispensable : Trod référencés sur le site de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de ­santé (ANSM), lampe d’examen, gants, chrono­mètre, abaisse-langues et écouvillons de prélèvement portant le marquage CE.

2. Quel est l’intérêt du Trod angine ?

« Sur les 9 millions de cas annuels d’angines, 80 % sont d’origine virale », a rappelé le Pr Frédéric Laurent, microbiologiste à l’Institut des agents infectieux des Hospices civils de Lyon et enseignant à l’université Claude-Bernard, à l’occasion d’une conférence dans le cadre du Tour de France de la convention organisé par la FSPF. Lors d’une expérimentation réalisée dans la région Grand Est, sur les 336 patients ayant bénéficié d’un Trod angine réalisé par un pharmacien, 28 ont eu un résultat positif et se sont vu prescrire des antibiotiques ultérieurement, souligne le Pr Laurent­. Sur les 308 dont le résultat s’est ­révélé négatif, 96,5 % ne sont pas allés consulter et n’ont, par conséquent, pas reçu d’antibiotiques. Le microbiologiste estime que la détection des angines bactériennes à l’officine représente un gain de temps pour le patient, une source d’économies financières considérables pour le système de santé et, surtout, une ­meilleure utilisation des anti­biotiques. De nombreuses prescriptions inutiles, source de résistance aux traitements, sont ainsi en effet évitées.

3. À qui s’adresse le Trod angine ?

Le pharmacien peut proposer de réaliser un Trod angine à une personne se présentant spontanément à l’officine avec des symptômes évocateurs d’angine, sans avoir consulté son médecin préalablement. En premier lieu, il est nécessaire de rechercher les critères de non-éligibilité à la réalisation du Trod (voir n° 1 ci-dessous). Si le patient est âgé de 10 à 15 ans, on pratique directement le Trod. S’il a plus de 15 ans, il faut le soumettre au questionnaire de Mc Isaac (voir n° 2 ci-dessous). Si le score obtenu est supérieur à  2, le Trod angine est possible. En cas de résultat négatif, vous pouvez proposer une prise en charge symptomatique. Si le résultat est positif, il faut recommander une consultation médicale.

4. Que faire lorsque le patient présente une ordonnance conditionnelle ?
Il faut d’abord s’assurer que le patient est âgé d’au moins 10 ans, puis vérifier la validité de l’ordonnance de dispensation conditionnelle. Celle-ci doit ­porter la mention « si Trod angine + » en regard de l’antibiotique prescrit (amoxicilline, cefuroxime sous forme de céfuroxime axétil, cefpodoxime, azithromycine, clarithromycine ou josamycine). Elle doit être datée de moins de 7 jours ; au-delà, elle devient caduque.
Si le résultat du Trod réalisé est négatif, l’antibiotique n’est pas délivré. En revanche, en cas de résultat positif, l’intégralité de l’ordonnance est dispensée.

5. Comment facturer ?
Si le test est réalisé alors que le patient s’est présenté spontanément, le montant à facturer, quel que soit le résultat, est de 6 euros TTC en métropole et de 6,30 euros dans les Drom (code acte TRD). Il est remboursé à 70 % par l’Assurance maladie.
En revanche, lorsque le patient dispose d’une ordonnance de dispensation conditionnelle, deux tarifs différents sont à appliquer en fonction du résultat du test : 6 euros TTC s’il est positif et 7 euros TTC (7,35 euros dans les Drom) s’il est négatif. 

 

1) Les critères de non-éligibilité au Trod angine

❙ Enfant de moins de 10 ans.
❙ Tableau évocateur de rhinopharyngite.
❙ Patient à risque d’immuno­dépression (patient vivant avec le VIH,
sous traitement immunosuppresseur, dont corticothérapie au long cours 
et cancer sous chimiothérapie).
❙ Femme enceinte fébrile (température > 38° C).
❙ Patient de plus de 70 ans 
avec température > 38° C.
❙ Épisode similaire de mal de gorge traité récemment (< 1 mois) par antibiotique.
❙ Altération de l’état général (asthénie importante, anorexie).
❙ Fièvre élevée (> 39° C) 
ou fièvre (température > 38° C) durant plus de trois jours.
❙ Difficulté pour respirer ou parler.
❙ Douleur limitant les mouvements de la tête et du cou.
❙ Douleur strictement ou principalement unilatérale.
❙ Limitation d’ouverture buccale.
❙ Peau rouge ou tuméfiée au niveau du cou, du thorax ou du visage.

2) Score de Mc Isaac

  • Fièvre > 38° C = 1
  • Absence de toux = 1
  • Adénopathies cervicales sensibles = 1
  • Atteinte amygdalienne (hypertrophie ou exsudat) = 1
  • Âge : 3 à 14 ans = 1 ; 15 à 44 ans = 0 ; ≥ 45 ans = - 1

Par Paul Kristoff

9 Décembre 2022

© Le Pharmacien de France - 2023 - Tous droits réservés