Formulaire de recherche

Le nombre d'officinaux en léger déclin

Les effectifs de pharmaciens d’officine devraient poursuivre leur diminution dans les dix prochaines années avant de repartir à la hausse.

© adobestock_krissikunterbunt

Il va falloir faire le dos rond avant de retrouver une embellie. Le nombre de pharmaciens de moins de 70 ans en activité, inscrits à l’Ordre, va continuer de baisser : 72 600 étaient recensés au 1er janvier 2020, contre 72 200 un an plus tard. En 2027, il devrait avoisiner les 71 000 (- 2 % par rapport à 2020). Telle est en tout cas l’évolution que prévoit, pour les prochaines années, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques du ministère de la Santé (Drees) dans son état des lieux des professions médicales et pharmaceutiques publié en mars dernier. Durant cette période, la compo­sition de la population des officinaux devrait rester stable avec deux tiers d’entre eux qui sont des femmes et une moyenne d’âge s’établissant à un peu plus de 46 ans.

Vers une reprise des effectifs après 2027

C’est seulement une fois passé le cap de 2027 que les effectifs connaîtront une reprise qui devrait mener, à l’horizon 2050, à une hausse de 12 % pour atteindre le chiffre de 81 100 officinaux environ. Il en va de même de la densité des pharmaciens : compte tenu de la croissance de la population, elle accuse elle aussi une baisse, passant de 77 à 74 pharmaciens d’officine pour 100 000 habitants entre 2012 et 2021. Son déclin devrait durer encore quelques années et elle ne retrouvera, a priori, son niveau de 2021 qu’en 2050. 

Par Claire Frangi

2 Avril 2021

© Le Pharmacien de France - 2021 - Tous droits réservés