Formulaire de recherche

Le DMP en fanfare

Les pharmaciens créent à tour de bras des DMP que personne n’a le droit de consulter… pour le moment !

© FOTOLIA/SVITLANA

C’est Lazare sorti du tombeau. La reprise en main du dossier médical ­personnel (DMP) par l’Assurance maladie est rythmée par les annonces tonitruantes depuis sa  « généralisation » le 6 novembre dernier. Le 14 décembre, la Caisse nationale a en effet annoncé que la barre des 3 millions de DMP créés a été franchie. Rappelons qu’1,9 million l’avaient déjà été lors de la phase d’expérimentation depuis 2016. Parmi les DMP déjà ouverts, près de 40 % l’ont été en pharmacie, le reste par les patients eux-mêmes (39 %) ou dans les CPAM (18 %). Il y a de la marge puisque seule 1 pharmacie sur 2 est aujourd’hui en mesure d’en créer. Reste à régler une question de taille : quid des règles et de la sécurisation de leur consultation par les professionnels ? Réponse après avis de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) courant 2019.

Par Laurent Simon

21 Décembre 2018

© Le Pharmacien de France - 2019 - Tous droits réservés