Formulaire de recherche

L'ANSM enjoint à délivrer des périmés

Sanofi est contraint de repousser la date de péremption d'Acadione 250 pour pallier des difficultés d'approvisionnement.

L'Acadione 250 mg (tiopronine, comprimé dragéifié) fait l'objet d'une mesure d'exception : le recul de sa date de péremption de plusieurs mois à cause d'un « risque de rupture de stock », explique l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). En cause, « des difficultés d'approvisionnement », précise le laboratoire exploitant, Sanofi. Cette décision concerne le lot 586 de cette spécialité à double indication : le « traitement de fond de la polyarthrite rhumatoïde » – pour lequel des alternatives thérapeutiques (méthotrexate...) existent néanmoins –, ainsi que les lithiases cystiniques, une forme rare de calculs rénaux. La tiopronine est particulièrement importante dans cette dernière indication, or toutes les boîtes actuellement délivrées par les pharmaciens affichent une péremption à novembre 2016. Elle a donc été reportée au 31 mai 2017 par décision de l'ANSM qui laisse le laboratoire Sanofi en faire l'annonce aux patients et aux professionnels de santé... et le pharmacien seul au comptoir. Surtout que, comme le précise l'Agence, « la date de reprise d’une distribution normale [est] indéterminée à ce jour ». Satanées ruptures.

Par Laurent Simon

18 Novembre 2016

© Le Pharmacien de France - 2019 - Tous droits réservés