Formulaire de recherche

La vaccination possible hors AMM chez les tout petits

Faute de Rouvax, la HAS recommande d'utiliser Priorix et M-M-RVaxPro, y compris entre 6 et 9 mois.

Rouvax (Sanofi Pasteur) ne sera plus disponible d'ici à la fin du mois. Or il était le seul vaccin rougeoleux monovalent à disposer d'une autorisation de mise sur le marché (AMM) dans la prévention de la rougeole chez les nourrissons de 6 à 9 mois. Priorix (GlaxoSmithKline) et M-M-RVaxPro (MSD), deux vaccins trivalents contenant la valence rougeoleuse, n'ont une AMM que pour les nourrissons à partir de l'âge de 9 mois. La commission des vaccinations de la Haute Autorité de santé (HAS) déplore, au détour d'un avis mis en ligne le 13 avril, cet arrêt de commercialisation de Rouvax et l'absence d'AMM dans la classe d'âge inférieure des vaccins trivalents ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole).

L'OMS a parlé

La HAS a donc actualisé ses recommandations et préconise désormais que les nourrissons âgés de moins de 12 mois – donc à partir de 6 mois – reçoivent un vaccin trivalent ROR « lorsque la vaccination est requise », à savoir dans l'un de ces quatre cas : prophylaxie post-exposition, voyage en zone d’endémie, infection par le VIH ou attente de transplantation. Elle fonde notamment sa décision sur l'avis de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a estimé en 2017 que « les éléments disponibles sur l’innocuité et l’immunogénicité des vaccins contenant des valences rubéole et oreillons sont en faveur de leur utilisation à partir de 6 mois. » 

Par Anne-Laure Mercier

20 Avril 2018

© Le Pharmacien de France - 2018 - Tous droits réservés