Formulaire de recherche

La Poste cherche la bonne boîte

Après avoir expérimenté la livraison de médicaments avec Mesoigner.fr à Bordeaux, La Poste ouvre trois nouveaux fronts.

DR

Ils se situent à Nantes, avec Giphar (opérationnel juste avant ou après l’été), à Marseille, avec Pharmabest (pour l’été), en Limousin et dans le Poitou, avec la Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail-Carsat (fin mai). À chaque fois, le principe est le même : un partenariat entre La Poste et les pharmacies pour livrer des médicaments au domicile d’un patient demandeur via le site Mesmedicamentschezmoi.com. « Pour l’instant, nous cherchons le modèle viable, explique Guillaume Bosc, en charge du projet à La Poste. Celui du Poitou, où la livraison est financée par la Carsat et donc gratuite pour le pharmacien et le patient, semble idéal à nos yeux. » À Marseille, Pharmabest ­utilisera Mesmedicamentschezmoi.com en marque blanche et décidera­ donc seul du coût de la livraison. Dans les villes de Nantes et Bordeaux, où Mesoigner.fr se donne jusqu’en juin pour décider de poursuivre ou non l’expérimentation, le patient paye 8,90 euros une livraison. Un coût que Mesoigner.fr estime « trop élevé ». En parallèle, la solution de portage Porteo, rebaptisée Proxi Course ­Santé, reste d’actualité.

Par Claire Frangi

28 Avril 2017

© Le Pharmacien de France - 2017 - Tous droits réservés