Formulaire de recherche

La liste noire de Que choisir pour les enfants

Le magazine dresse une liste d'une quarantaine de molécules « à éviter » dans six indications communes.

Dans son numéro de mars, en kiosque le 22 février, le mensuel Que choisir de l'association de consommateurs UFC (Union fédérale des consommateurs) tente de trier le bon grain de l'ivraie dans l'automédication à destination des enfants et ce, dans six indications : la toux, le rhume, la fièvre, les douleurs, le reflux gastro-œsophagien (RGO) du nourrisson et la diarrhée aiguë (enfant et nourrisson). Sans surprise, le constat est sévère pour les produits disponibles sans prescription, sur conseil du pharmacien. Voici la liste « non exhaustive » de ceux que le magazine préconise d'« d'éviter » :

  • toux : Néo-Codion sirop enfants, Euphon, Humex Toux sèche, Tussidane, Biocalyptol, Hexapneumine, Tussisédal, Hélicidine, Mucomyst et ses génériques, Fluimucil, Bronchokod enfant, ainsi que Coquelusédal enfants en suppositoires, Trophirès enfants suppositoires, Vicks Vaporub ;
     
  • rhume : tous les sprays antiseptiques (désomédine, Dolirhume, Rhinotrophyl...), les sprays décongestionnants (Aturgyl, Pernazène, Rhinosulfuryl, Humoxal, Rhinofluimucil, Dérinox, Déturgylone), les antihistaminiques contenant du paracétamol (Algotrophyl, ActifedSign) et les huiles essentielles (Pérubore, Essence algérienne, Vicks inhaler, Puressentiel spray nasal) ;
     
  • fièvre : l'ibuprofène (AdvilMed, NurofenPro) est à éviter sans avis médical ;
     
  • RGO du nourrisson : Motilium et ses génériques ;
     
  • diarrhée aiguë : lopéramide (Imodium), anti-inflammatoires non stéroïdiens (NurofenPro, AdvilMed), antiseptiques intestinaux (Panfurex et toutes les spécialités contenant du nifuroxazide).

Dans la douleur, le paracétamol et l'ibuprofène sont a contrario considérés comme « utiles ».

Le dossier de Que choisir a bien sûr été repris dans les médias grand public. Attendez-vous donc à en entendre parler dans les jours prochains et renforcez votre conseil en conséquence !

Par Laurent Simon (avec APM)

22 Février 2018

© Le Pharmacien de France - 2018 - Tous droits réservés

trigger pub