Formulaire de recherche

La dispensation à l'unité adoptée

Le Parlement a adopté définitivement le projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire et, du même coup, le principe controversé de la dispensation de médicaments à l’unité.

Promesse de campagne d'Emmanuel Macron, la dispensation à l'unité des médicaments est loin de faire l'unanimité. Toutefois, contrairement au projet initial, celle-ci ne sera pas généralisée à tous les médicaments. Un arrêté ministériel doit ainsi fixer la liste des médicaments qui seront concernés, tandis qu’un décret en Conseil d’État déterminera les conditions de cette dispensation. À noter que le texte voté par les parlementaires prévoit une mise en œuvre au plus tard le 1er janvier 2022. Reste un point d’achoppement : la mesure ne prévoit pas, pour le moment, de rémunération pour le pharmacien. « Aucun confrère ne pourra s'engager dans la dispensation à l'unité, même si elle concerne peu de médicaments, sans contrepartie financière », affirme le président de la FSPF, Philippe Besset.

Par Christophe Micas

31 Janvier 2020

© Le Pharmacien de France - 2020 - Tous droits réservés