Formulaire de recherche

La capote enfin remboursée

La ministre de la Santé a annoncé le remboursement d’un préservatif. Bémol : il faut passer par la case médecin.

© MAJORELLE

L’information était dans les tuyaux depuis juin : un préservatif masculin sera, pour la première fois, pris en charge par l’Assurance maladie à compter du 10 décembre. Il s’agit du préservatif lubrifié Eden des laboratoires Majorelle. Les conditions du remboursement sont simples : prescription par un médecin ou une sage-femme, délivrance en officine à un patient quel que soit son sexe, son âge ou le nombre de préservatifs. Un tarif limite de vente a été ­décidé pour éviter les restes à charge. Ce remboursement s’inscrit dans une politique nationale de lutte contre les infections sexuellement transmissibles (IST), en pleine recrudescence. Mais avoir restreint à deux professions la prescription de ces capotes remboursables pourrait limiter l’efficacité de la mesure. Ouvrir cette possibilité aux infirmiers scolaires et aux pharmaciens n’aurait-il pas aussi été pertinent ?

Par Alexandra Chopard

30 Novembre 2018

Pour aller plus loin

© Le Pharmacien de France - 2018 - Tous droits réservés