Formulaire de recherche

Hauts-de-France et Occitanie entrent dans la danse

En octobre prochain, les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine ne seront plus les seules à pouvoir expérimenter la vaccination antigrippale à l'officine.

Les noms des deux nouvelles régions qui expérimenteront à leur tour la vaccination antigrippale à l'officine, dès octobre 2018, sont désormais connus : la direction générale de la santé (DGS) a annoncé que, prochainement, un arrêté désignera officiellement Hauts-de-France et Occitanie comme telles. Les patients concernés restent pour le moment les adultes ciblés par les recommandations vaccinales en vigueur, à l'exception des femmes enceintes, des primovaccinations et des personnes jugées « à risque particulier ». La question de l'élargissement de la vaccination antigrippale à tous les adultes, voire à leur entourage, dépend toujours de l'avis de la Haute Autorité de santé que la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a demandé en février. Mais d'ores et déjà, il faut « relever le défi de la formation des équipes de ces deux nouvelles régions dans un temps très court », souligne la FSPF dans un communiqué diffusé le 6 juin. Elle invite donc les pharmaciens – titulaires et adjoints – exerçant dans les 2 039 et 2 036 officines que comptent respectivement Hauts-de-France et Occitanie à se rapprocher « dès aujourd'hui des organismes de formation agréés ».

Par Anne-Laure Mercier

8 Juin 2018

© Le Pharmacien de France - 2018 - Tous droits réservés

trigger pub