Formulaire de recherche

Hausse de 1,5 % pour tous

L'extension de l’accord de salaires 2021 s'appliquera à compter du 1er juillet prochain.

© adobestock_billionphotos.com

La parution au Journal officiel du 4 juin 2021 de l’arrêté d’extension sur les salaires généralise le point à 4,637 euros. Cette hausse de 1,5 % s’appliquera à toutes les pharmacies, syndiquées ou non, dès le 1er juillet prochain. Conclu en janvier dernier, l’accord 2021 sur les salaires inaugure une nouvelle formule qui place toutes les officines à la même enseigne. Désormais, la revalorisation de la grille conventionnelle des salaires n’engage aucune pharmacie tant que l’accord n’est pas étendu. Auparavant, les pharmacies liées à un syndicat signataire devaient répercuter la hausse du point officinal dès signature de l’accord. Les autres pharmacies pouvaient profiter d’un sursis jusqu’à l’extension. Ce précédent mécanisme était une source de discriminations, à la fois pour les employeurs et pour les salariés.

Revalorisation dès le coefficient 220

À compter du premier jour du mois suivant la parution au Journal officiel de l’arrêté d’extension, soit dès le 1er juillet 2021, le point officinal passera ainsi de 4,568 à 4,637 euros. Les préparateurs, pharmaciens adjoints, étudiants, et conseillers en dermo-cosmétique (dès le 2e échelon) bénéficieront donc d’un salaire minimum conventionnel calculé sur la base de 4,637 euros. Cet alignement se répercute également sur le calcul de la prime d’ancienneté et de l’indemnité de congés payés. Tous les salariés, à partir du coefficient 220, sont concernés. Seuls les collaborateurs déjà rémunérés au-dessus de la grille conventionnelle ne noteront aucun changement sur leurs fiches de paie de juillet, sauf faveur de leurs titulaires d’être plus avantageux que le minimum syndical.

La prime d’équipement portée à 78 euros

Revalorisée en même temps que les salaires, l’indemnité pour frais d’équipement en pharmacie gagne 2 euros en 2021 et passe à 78 euros dès le 1er juillet. Les officines ont néanmoins jusqu’au 31 octobre pour s’acquitter du versement de ce montant forfaitaire, y compris celles qui fournissent une tenue de travail à leurs collaborateurs. Cela ne les exonère pas du paiement de cet avantage conventionnel.

Par Fabienne Rizos-Vignal

10 Juin 2021

© Le Pharmacien de France - 2022 - Tous droits réservés