Formulaire de recherche

Guerre de tranchées virtuelle

Familles rurales et l’Association française des pharmacies en ligne s’opposent sur le prix des médicaments vendus sur Internet.

Dans son Observatoire des prix du médicament 2016, l’association Familles rurales constate – après avoir relevé les prix de douze médicaments à prescription médicale facultative et trois produits non médicamenteux dans 39 pharmacies physiques et 41 sites internet – que, « d’une pharmacie à l’autre, le prix d’un médicament passe du simple au triple ». Elle note aussi que l’avantage des prix « moindres » sur Internet sont « annulés » par les frais de port, avec un « prix final [qui] rejoint, voire dépasse celui proposé en officine ». Des propos contre lesquels l’Association française des pharmacies en ligne (Afpel) s’érige : cette étude qui porte « sur moins de 0,2 % des pharmacies » du territoire n’est, selon elle, pas représentative. Elle manque aussi de précision : certaines pharmacies proposant plus de dix références de Nurofen, « sur quels produits Familles rurales s’est-elle basée ? », s’interroge ­l’Afpel. Cette dernière estime en outre que cette étude « orientée » s’attaque au commerce en ligne alors que « les pharmacies en ligne offrent de nombreux avantages au monde rural ». À chacun son point de vue.

Par Laurent Simon

22 Décembre 2016

© Le Pharmacien de France - 2018 - Tous droits réservés

trigger pub