Formulaire de recherche

« Fier des pharmaciens »

Le ministre de la Santé a tenu à féliciter les pharmaciens pour leur engagement dans la crise et promis de renforcer leur rôle en matière de santé publique.

DR

Olivier Véran n’a pas fait le déplacement jusqu’à Lyon. Mais le ministre de la Santé a tout de même souhaité s’adresser aux participants du 73e Congrès national des pharmaciens par l’intermédiaire d’une vidéo enregistrée. L’occasion pour lui de remercier une nouvelle fois les officinaux « parce que ces derniers mois, dans la tempête, j’ai été très fier des pharmaciens et de leur mobilisation ». Pour le ministre, « l’une des images très fortes de cette épreuve historique restera ces croix vertes allumées et les officines restées ouvertes toute la semaine pour assurer, notamment, en plus du reste, la réalisation des tests antigéniques tout en sécurisant la continuité des soins à la population ». Et aujourd’hui encore, ils sont « ces maillons indispensables de la campagne vaccinale », poursuit Olivier Véran, avant d’ajouter que « les pharmaciens, par la force de leur réseau territorial, robuste, ont prouvé qu’ils étaient bien plus qu’une force d’appui »
Mais le ministre de la Santé a aussi parlé d’avenir et de nouvelle convention pharmaceutique avec l’Assurance maladie. Il annonce que la lettre de cadrage qu’il va adresser au directeur général de la Cnam, Thomas Fatôme, sera « ambitieuse dans le sens du rôle pivot du pharmacien en santé publique » et « mettra l’accent sur l’importance du rôle de proximité du pharmacien, notamment dans les zones sous-denses ». Olivier Véran indique également que des réflexions vont s’engager dans les prochaines semaines pour accroître le rôle des officinaux dans la prévention, en matière de compétences vaccinales ou de dépistage, mais aussi en ce qui concerne le bon usage des médicaments, des biosimilaires et des dispositifs médicaux. « Une réflexion particulière doit être menée sur vos missions dans les zones où la présence médicale n’est pas suffisante », ajoute-t-il, précisant que « ces réflexions se feront dans l’intérêt des patients et de notre système de santé en tirant profit des expériences positives de cette crise Covid, loin des corporatismes et des idées préconçues ». Enfin, évoquant la place des pharmaciens dans le numérique en santé, le ministre dit compter sur leur engagement pour alimenter le futur espace numérique du patient à partir de janvier 2022.

Par Christophe Micas

15 Octobre 2021

© Le Pharmacien de France - 2021 - Tous droits réservés