Formulaire de recherche

Euthyrox : une fiche pour préparer l'arrêt de sa commercialisation

l'ANSM a produit un document pour préparer professionnels de santé et patients au retrait définitif de cette spécialité à la fin 2022.

© adobestock_MoiraM

Sauf rebondissement de dernière minute, l'Euthyrox disparaitra définitivement du marché français à la fin de l'année. Cette spécialité dont la composition est équivalente à celle de l'ancienne formule du Levothyrox, retirée quant à elle en mars 2017 non sans conséquences. Son changement de formulation (au niveau de son excipient) avait en effet entraîné une avalanche de signalements d'effets secondaires plus ou moins importants parmi les patients traités avec et mis dans l'embarras les autorités de santé, obligées de trouver une parade sans pour autant faire machine arrière sur le fond. L'option choisie avait alors été d'importer d'Allemagne de l'Euthyrox pour temporiser en attendant que les investigations diligentées pour mesurer l'ampleur du phénomène et ses causes rendent leurs conclusions. Cette mise à disposition prévue initialement pour quelques mois avait d'ailleurs été reconduite à plusieurs reprises.

Accompagner la transition

L'ANSM a mis à disposition sur son site un dossier thématique relatif aux médicaments à base de lévothyroxine disponibles ainsi qu'un document spécifique, sous forme de fiche pratique, récapitulant les démarches à entreprendre pour accompagner la transition de l'Euthyrox vers une autre spécialité. Aux patients, l'ANSM précise notamment que « chaque changement de formule ou de spécialité peut affecter l’équilibre des hormones thyroïdiennes et nécessiter un réajustement ». Pour répondre à leurs questions et les « aider à passer cette période de transition où des effets indésirables peuvent apparaître », l'agence les renvoie vers les professionnels de santé en capacité de s'acquitter de cette tâche dont les pharmaciens font évidemment partie. Elle enjoint d'ailleurs les patients à demander à leur pharmacie l’ouverture d'un Dossier pharmaceutique (DP), si celui-ci n'existe pas déjà, afin d’assurer un meilleur suivi global de leurs traitements. Le document dispose également d'arbres décisionnels destinés à choisir la spécialité la plus adaptée ainsi que des points importants à retenir et des informations à délivrer au moment de la dispensation. Le tout est complété par un carnet de suivi du traitement et une liste détaillée de tous les médicaments à base de lévothyroxine disponibles en France.

Le document est consultable et téléchargeable ICI

Par Benoît Thelliez

21 Janvier 2022

© Le Pharmacien de France - 2022 - Tous droits réservés