Formulaire de recherche

Dispensation encadrée du paracétamol

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a décidé de limiter les dispensations de paracétamol.

L’épidémie de Covid-19 qui touche actuellement la France provoque d'étranges comportements chez nos concitoyens. Au-delà des magasins d’alimentation, les pharmacies sont elles aussi prises d’assaut. Et les ventes de spécialités à base de paracétamol ont explosé. Dans ce contexte, l’ANSM alerte sur la nécessité de ne pas prescrire, ni délivrer, ni stocker inutilement les médicaments à base de paracétamol. 
Afin de garantir leur disponibilité, l’Agence a décidé qu’à partir du 18 mars 2020, les pharmaciens ne pourront délivrer sans ordonnance qu'une seule boîte de paracétamol (500 mg ou 1 g) par patient ne présentant aucun symptôme, ou 2 boîtes (500 mg ou 1 g) maximum en cas de symptômes (douleurs et/ou fièvre).  En revanche, lorsqu’un patient se présente avec une ordonnance de paracétamol, la quantité prescrite par le médecin doit être honorée. Toute dispensation doit être inscrite dans le dossier pharmaceutique (DP) du patient, qu’il s’agisse de délivrance avec ou sans ordonnance. 
Parallèlement, l’ANSM annonce que « la vente sur Internet des médicaments à base de paracétamol, d’ibuprofène et d’aspirine est suspendue ».

Par Christophe Micas

17 Mars 2020

© Le Pharmacien de France - 2020 - Tous droits réservés