Formulaire de recherche

Devenir pharmacien coûte plus cher

Selon les travaux de l'Association nationale des étudiants en pharmacie de France (Anepf), les frais engagés par les étudiants en pharmacie sont en hausse pour cette rentrée.

© ADOBESTOCK_3DDOCK

Voici septembre et ses baromètres économiques ! D’après une étude de l’Anepf, un étudiant entrant en deuxième année de pharmacie dépensera 2 436 euros, soit 2,6 % de plus qu’en 2018. Ce calcul se base sur un indicateur élaboré par la Fédération des associations générales étudiantes (Fage), majoré des dépenses spécifiques aux études de pharmacie (matériel de travaux pratiques, polycopiés…). Du côté des associations représentant les étudiants en médecine et les futures sages-femmes, la conclusion est similaire : le coût de cette rentrée est en hausse, après plusieurs années de quasi-stagnation.

Sécurité sociale étudiante : la mutation se poursuit

D’après le grand entretien mené par l’Anepf à l’automne dernier, 18 % des futurs pharmaciens sont confrontés à de grandes, voire très grandes, difficultés financières et 23 % d'entre eux ont déjà dû renoncer à des soins, par manque de temps ou de moyens. La disparition de la cotisation annuelle de Sécurité sociale, actée en 2018, n’aura donc pas suffi à limiter les dépenses. Le système de gestion de la sécurité sociale étudiante poursuit d’ailleurs sa mutation : au 1er septembre prochain, tous les étudiants seront automatiquement affiliés à la caisse primaire d’assurance maladie de leur lieu de résidence, mettant un point final à la délégation de service public historiquement consentie aux mutuelles étudiantes.

Par Alexandra Chopard

30 Août 2019

© Le Pharmacien de France - 2019 - Tous droits réservés