Formulaire de recherche

Des produits différents selon les schémas vaccinaux

Dès le 18 octobre, les pharmaciens seront acteurs d'une double campagne grippe-Covid dotée de nouveaux produits ciblant Omicron.

© adobestock_dusanpetkovik1

Alors que les cas de Covid remontent en France et annoncent une huitième vague, le président de la FSPF, Philippe Besset, a fait le point, lors de son Live hebdomadaire, sur les vaccins anti-Covid qui seront à la disposition des pharmaciens pour le coup d'envoi de la campagne de vaccination grippe et Covid prévue le 18 octobre. « Sachez que le vaccin Moderna type Wuhan », c'est-à-dire le Spikevax issu de la souche historique de la Covid-19, « sera retiré », a indiqué le président de la FSPF.

Comirnaty pour les primo-injections et les moins de 30 ans

L'autre vaccin issu de la souche originale de la Covid-19, le Comirnaty de Pfizer, sera lui conservé mais « pour les primo-injections », affirme le président de la FSPF. C'est-à-dire la première et la deuxième dose pour les personnes qui n'ont encore jamais été vaccinées. Dans son avis du 20 septembre, la Haute Autorité de santé (HAS) maintient par ailleurs sa recommandation de n'utiliser pour les moins de 30 ans que le vaccin Comirnaty. 

Les vaccins bivalents de Moderna et Pfizer pour les rappels

Pour les rappels vaccinaux, soit à partir de la troisième dose et les suivantes, seront utilisés « soit le vaccin Pfizer ou le Moderna BA.1, soit le vaccin Pfizer BA.4 et BA.5 », ajoute Philippe Besset. Des vaccins dits « bivalents » car ils comprennent à la fois la souche originale du SARS-CoV-2 et des souches du variant Omicron. 

Livraisons autour du 10 octobre

La HAS recommande, pour la dose additionnelle de vaccin anti-Covid qui sera injectée « aux personnes à risque de faire une forme sévère et aux professionnels de soins à l'automne, d'utiliser indifféremment l'un des trois vaccins bivalents adaptés aux variants d'Omicron validés récemment par l'Agence européenne du médicament dès qu'ils seront effectivement disponibles ». Une date qui devrait tourner autour du 10 octobre, comme l'a évoqué Philippe Besset, pour que les pharmaciens aient le temps de commander les doses.

Par Hélène Bry

23 Septembre 2022

© Le Pharmacien de France - 2022 - Tous droits réservés