Formulaire de recherche

Des boîtes russes à la rescousse

L'ancienne formule de Levothyrox va rester disponible en France grâce au marché russe.

© ADOBESTOCK/ROBYNMAC

Jusqu'ici, Merck importait, pour la France, des boîtes de l'ancienne formule du Levothyrox destinées à l'Allemagne et commercialisées sous le nom d'Euthyrox. Mais les stocks s'épuisent tandis que la nouvelle formule est actuellement distribuée outre-Rhin comme dans le reste de l'Europe. « À la suite de l'approbation de différentes autorités de santé européennes, la nouvelle formule est en cours de mise à disposition dans plusieurs pays européens, à commencer par la Belgique et l'Allemagne. Aussi, Merck va-t-il progressivement faire évoluer en Europe sa production de l'ancienne à la nouvelle formule », précise ainsi le laboratoire dans un communiqué diffusé le jeudi 20 juin. 

Une notice pas qu'en cyrillique

Mais pour le moment, en France, c'est un peu différent. Les autorités de santé ont demandé à Merck de continuer à alimenter temporairement le marché français en Euthyrox, après que l'arrivée de la nouvelle formule de ce médicament contre les troubles de la thyroïde, fin mars 2017, a engendré des milliers de déclarations d'effets indésirables chez les patients. « Merck s'attache à respecter son engagement de garantir une continuité d'approvisionnement en ancienne formule aux patients français tout au long de 2019 », a ainsi déclaré Valérie Leto, pharmacienne responsable de Merck en France dans le communiqué. Pour ce faire, le laboratoire va importer dans l'Hexagone des boîtes initialement destinées à la Russie. Il assure que le médicament qu'elles contiennent est « strictement identique à l'ancienne formule de Levothyrox en France et à l'Euthyrox destiné au marché allemand et importé en France jusqu'alors ». Et ajoute que « Merck mentionnera sur ces boîtes […] le nom du produit ("Euthyrox, comprimé sécable") et le dosage. Une notice traduite en français sera distribuée, en accompagnement de la boîte, par les pharmaciens », conclut le laboratoire. Spasiba !

Par Hélène Bry

21 Juin 2019

Pour aller plus loin

© Le Pharmacien de France - 2019 - Tous droits réservés