Formulaire de recherche

Dans le Haut-Rhin, le syndicat des pharmaciens ne chôme pas… même le dimanche !

Le syndicat des pharmaciens du Haut-Rhin a terminé, le 29 mars, sa seconde production de solution hydroalcoolique... dans une caserne de pompiers. Récit de la journée par sa coprésidente.

© Élisabeth Schuller

« De bon matin (voire de très bon matin avec le changement d’heure), une première équipe de pharmaciens avait rendez-vous à la caserne de Soultzeren pour relever un nouveau défi : tripler la production du samedi précédent en produisant 1 200 litres de solution hydroalcoolique. En plus du café, le lieutenant Paul Ertlé ainsi que les pompiers Guillaume et Nicolas nous attendaient en compagnie de Bérangère Thomen de la brasserie du Marcaire. Vu la quantité à produire, il avait été décidé d’organiser l’opération dans des locaux spacieux et aérés : moins de vapeur d’alcool et surtout plus d’espace de travail pour éviter la promiscuité. La caserne des pompiers était donc l’endroit adéquat. 
Après un rapide briefing sur la sécurité, une organisation en deux lignes autonomes de production a été retenue. Une équipe pour les lots pairs, l’autre pour les lots impairs, avec pour chacune un responsable défini pour bien suivre les étapes et valider le processus. En moins de quatre heures, plus de 28 lots de 30 litres avaient été conditionnés et étiquetés dans des bidons de 5 litres !
Nous en profitons pour remercier la société Corteva Agriscience de Cernay qui nous a gracieusement fourni et surtout livré les bidons en un temps record et nous remercions également la société Daiichi Sankyo France SAS d’Altkirch qui nous a généreusement donné 60 litres de H2O2, véritable facteur limitant dans notre procédé. Les 990 litres d’éthanol absolu ont été financés par l’union régionale des professionnels de santé (URPS) pharmaciens du Grand Est. Merci donc aussi à Christophe Wilcke, pharmacien et président régional. 
Sur les coups de 13 heures, après une formation rapide de la relève, une pause déjeuner s’imposait. Malgré les restrictions de convivialité imposées par les mesures de distanciation, c'est avec appétit que nous avons partagé un repas marcaire offert par la ferme auberge du Rothenbrunnen à Sondernach : schiffala et roïgebrageldi fondantes. Un délice ! Après la pause, retour dans le hangar avec la seconde équipe… et la neige ! Mais comme les opérations sont bien huilées (je dirais même glycérinées), les 12 derniers lots sortent régulièrement, toujours sous l’œil attentif de Catherine Lerch, professeure de TP au CFA Roosevelt de Mulhouse, qui nous revaliderait à tous notre diplôme, j’en suis certaine ! La dernière partie de la journée a été consacrée au rangement puis à la mise à l’abri, dans un lieu tenu secret pour d'évidentes raisons de sécurité, des 238 bidons de solution hydroalcoolique. Il faudra attendre soixante-douze heures avant de pouvoir les utiliser. 
Enfin, à la question de savoir à qui ils sont destinés, la réponse est qu'une partie sera offerte aux 73 communes de la circonscription, une autre à une liste d’établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) communiquée par l’agence régionale de santé (ARS) et la dernière partie aux services des douanes. 
Ce dimanche soir, nous sommes certes fatigués mais regonflés par ces moments de solidarité partagés. Cette crise est terrible et malheureusement, elle n’est pas finie. Ces petites actions font du bien au moral collectif et c’est important pour tenir ensemble. Alors encore merci aux entreprises et institutions qui ont répondu présent, merci aux pompiers volontaires, merci à Bérangère et merci à mes confrères pharmaciens qui sont devenus des amis. »

Élisabeth Schuller, ​coprésidente du syndicat des pharmaciens du Haut-Rhin

Par La rédaction

1 Avril 2020

© Le Pharmacien de France - 2020 - Tous droits réservés