Formulaire de recherche

Coup d'envoi pour les CPTS

La grande majorité des syndicats de professionnels de santé, dont ceux représentatifs des officinaux, ont signé hier avec l’Assurance maladie un accord conventionnel sur l’accès aux soins et le développement de l’exercice coordonné.

© ADOBESTOCK/ART3D

En paraphant cet accord conventionnel interprofessionnel (ACI) le 20 juin, les syndicats des professionnels de santé (pharmaciens, médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes…) ont ouvert la voie au déploiement et au financement des communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS)
« Les CPTS sont destinées à répondre à deux défis de notre système de santé, avec, d’un côté, des soins de ville insuffisamment structurés pour faire face aux enjeux du virage ambulatoire, de la démographie médicale et de la croissance des maladies chroniques et, de l’autre, un isolement de certains professionnels de santé, un exercice coordonné insuffisamment développé et un cloisonnement notamment entre la médecine de ville et l’hôpital », rappelle l’Assurance maladie dans un communiqué. L’organisme payeur précise qu’au travers de cet accord il s’engage à verser une aide financière aux CPTS afin « de valoriser le travail effectué en termes de coordination entre professionnels de santé et de réponses organisationnelles aux besoins spécifiques de la population de chaque territoire ». L'aide annuelle dont peut bénéficier une CPTS peut atteindre jusqu'à 380 000 euros pour les territoires de plus de 175 000 habitants. 
En ce qui concerne les pharmaciens, ces structures vont, par exemple, permettre la mise en œuvre de nouvelles missions telles que la téléconsultation à l’officine, le pharmacien correspondant ou la dispensation de médicaments sous protocole.

Des soirées de formation

Au-delà de la signature de l’ACI, la FSPF a déjà entamé un tour de France afin de promouvoir les CPTS auprès des pharmaciens. « Nous avons décidé d’aller à la rencontre des confrères pour leur expliquer l’exercice coordonné en général et le fonctionnement des CPTS en particulier, explique Sophie Sergent, présidente de la commission Exercice coordonné de la FSPF. Comme pour de nombreux autres sujets, nous les accompagnons dans le changement. » Depuis plus d’un mois, la FSPF organise donc des soirées en régions sur ce thème. Après Rouen le 14 mai, Lyon le 21 mai et Lille le 11 juin, de nouvelles dates sont d’ores et déjà programmées : le 25 juin à Saintes, le 24 septembre à Grenoble, le 1er octobre à Nantes et le 3 décembre à Brest. « Nous avons toujours été favorables à la coopération interprofessionnelle », souligne Sophie Sergent. Et de rappeler qu’au Congrès des pharmaciens de Montpellier de 2017, les présidents départementaux avaient déjà été formés à cette nouvelle notion d’exercice coordonné et que la FSPF a mis en ligne sur son site une vidéo didactique sur ce thème. « Nous avons pris l’engagement auprès de l’Assurance maladie de soutenir le déploiement des CPTS qui sont des structures conventionnelles », indique la présidente de la commission Exercice coordonné.

 

Par Christophe Micas

21 Juin 2019

© Le Pharmacien de France - 2019 - Tous droits réservés