Formulaire de recherche

Coronavirus : trois cas avérés signalés en France

L'OMS estime à ce stade que l'épidémie liée au nouveau coronavirus qui sévit en Chine ne constitue pas une urgence de santé publique de portée internationale. En France, trois cas viennent d'être détectés.

© adobestock_andriano_cz

La commission d'experts a rendu sa décision jeudi 23 janvier après deux jours de discussions au siège de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Ses membres ont estimé que jusqu'ici, l'épidémie liée au nouveau coronavirus 2019-nCoV ne constituait pas une urgence absolue. « Ne vous méprenez pas : il s'agit bien d'une urgence pour la Chine, mais cette épidémie n'est pas encore devenue une urgence de portée internationale. Cela pourrait le devenir », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l'OMS. La prochaine réunion devrait donc avoir lieu dans une dizaine de jours, voire avant si la situation le commande. 
Selon les données transmises jeudi soir par les autorités chinoises, on dénombre désormais 26 décès en Chine parmi les 830 cas d'infection avérés au coronavirus 2019-nCoV confirmés. Les premiers avaient été identifiés fin 2019 dans la ville de Wuhan, au centre du pays. Hors de Chine, il y a une dizaine de cas recensés à ce stade mais aucun en Europe. L'OMS souligne s'attendre à ce que davantage d'exportations de cas surviennent à l'international. De fait, « tous les pays doivent être préparés à mettre en place des mesures de confinement, qui incluent la surveillance active, la détection précoce, l'isolation et la gestion des cas, le dépistage des personnes contacts et la prévention de la diffusion de l'infection », prévient l'agence sanitaire mondiale.

Pas de panique...

Côté français, la Direction générale de la santé (DGS) avait estimé, le 22 janvier, que le risque d'importation en France du nouveau coronavirus était modéré, tandis que celui de la diffusion de la maladie dans la population française était quant à lui très faible. Le directeur général de la santé (DGS), Jérôme Salomon, avait par ailleurs affirmé que le système de santé français était « bien préparé » pour faire face à l'arrivée potentielle de cas d'infections liées au 2019-nCoV.

... mais trois cas avérés sur le territoire

Vendredi 24 janvier au soir, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé que trois cas de coronavirus 2019-nCoV avaient été détectés en France. Un premier patient a été hospitalisé à l'isolement à Bordeaux et deux à Paris. « Nous avons très vite repéré les premiers cas sur le territoire », a déclaré la ministre, assurant que les autorités allaient faire « tout leur possible pour circonscrire la propagation du virus ».

Par Hélène Bry

24 Janvier 2020

© Le Pharmacien de France - 2020 - Tous droits réservés