Formulaire de recherche

Combien de boîtes flasherez-vous ?

La sérialisation des médicaments suit son petit bonhomme de chemin.

DR

À partir du 9 février 2019 – c’est précis –, la directive européenne Médicaments falsifiés sera applicable en France, qui n’a apparemment pas demandé de délai supplémentaire pour son application. Et, avec elle, l’obligation de certifier la provenance de toutes les boîtes de médicaments qui sortiront de vos officines en flashant le Datamatrix imprimé sur le packaging. Toutes ? Peut-être pas. Quelques précisions ont été données lors d’une conférence qui s’est tenue le 22 novembre à Paris. « La France a […] fait le choix d’étendre cette sérialisation à l’ensemble des médicaments remboursables », a précisé Christelle Maréchal, chef de projet Coding et Sérialisation au Leem (Les Entreprises du médicament), ce qui représente 2,9 milliards de boîtes par an dans l’Hexagone. Et ce, alors que l’Europe n’impose pour le moment que le flashage boîte par boîte des médicaments à prescription médicale obligatoire, soit « seulement » 1,3 milliard de boîtes tous les ans en France. Vu les volumes délivrés chaque année en officine, en particulier de paracétamol, la différence ne sera pas négligeable au comptoir.

Par Laurent Simon

22 Décembre 2016

© Le Pharmacien de France - 2018 - Tous droits réservés