Formulaire de recherche

Bon démarrage de la vaccination contre la grippe

Depuis ce mardi 18 octobre, les patients prioritaires sont invités à se rendre en officine pour obtenir leur vaccin, voire se le faire injecter. Les premiers chiffres sont encourageants.

© adobestock_nikolai nitov

Comme l'a indiqué Philippe Besset lors de son Live hebdomaire, la campagne de prévention contre la grippe saisonnière démarre, en ce mois d'octobre, « un peu plus fort que l'an dernier avec 480 000 doses injectées et un peu plus de 1,3 million de vaccins délivrés en trois jours ». Cela signifie que plus de 35 % des vaccins délivrés ont été administrés immédiatement, sachant qu'un certain nombre de patients reviendront plus tard dans la saison pour faire procéder à l'injection.

Identifier les personnes prioritaires

Ce point d'étape est l'occasion pour le président de la FSPF de souligner que, dans le cadre de cette vaccination, « il faut faire de "l'aller vers" ». À ce titre, on rappellera que les personnes prioritaires jusqu'au 15 novembre pour obtenir leur dose sont celles âgées de 65 ans et plus, celles de moins de 65 ans souffrant de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes ainsi que les personnes dont l'IMC est supérieur à 40. Par ailleurs, la volonté d'assurer indirectement une protection à ces personnes fragiles doit inciter les officinaux à proposer la vaccination antigrippale à d'autres catégories que sont les aides à domicile des particuliers employeurs vulnérables, l'entourage des nourrissons de moins de 6 mois à risque de complication grave et celui des personnes immunodéprimées. Pour toutes ces populations, les équipes peuvent éditer un bon vierge (téléchargeable sur amelipro) si le patient n'a pas reçu de bon de prise en charge ou l'a égaré. 
Les équipes officinales sont également concernées par la vaccination antigrippale. Les assureurs de la branche, Apgis et Klesia, ont mis en place des dispositifs permettant la prise en charge de ce geste de prévention. 
Alors que la lutte contre la Covid-19 se poursuit, la venue de patients à l'officine dans le cadre de la vaccination antigrippale est l'occasion de les interroger sur la date de leur dernier rappel anti-Covid et de leur proposer, le cas échéant, un rappel à effectuer avec un vaccin bivalent.

Par Alexandra Chopard

21 Octobre 2022

© Le Pharmacien de France - 2023 - Tous droits réservés