Formulaire de recherche

Boiron flanche, mais ne désarme pas

Le laboratoire impute ses mauvais résultats récents au « dénigrement de l'homéopathie en France ».

© ADOBSTOCK_CREATIVE-TOUCH

Il n'aura pas fallu longtemps pour que la polémique entourant l'efficacité des spécialités homéopathiques et la décision gouvernementale de leur déremboursement progressif à partir du 1er janvier 2020 affecte l'activité et les comptes du laboratoire Boiron. C'est en tout cas son interprétation. Ses résultats semestriels publiés à la suite d'un conseil d'administration qui s'est tenu le 4 septembre affichent en effet un résulat opérationnel du premier semestre 2019 en recul de près de 29,4 millions d'euros par rapport à 2018, « conséquence pour l'essentiel de la baisse du chiffre d’affaires, liée au dénigrement de l’homéopathie en France ». Le recul de ce dernier de 8,5 % aurait été « engendré par les attaques virulentes et injustifiées contre l’homéopathie en France ». Toujours combatif malgré la publication le 31 août dernier des décrets encadrant le déremboursement de l'homéopathie, Boiron affirme qu'il mettra « tout en œuvre pour convaincre les autorités de réviser leur position compte tenu de l’intérêt de l’homéopathie pour la santé publique ».

Par Benoît Thelliez

6 Septembre 2019

© Le Pharmacien de France - 2019 - Tous droits réservés